Paris 19 – Réinventer Paris

Le bâtiment projeté s’insère dans son environnement, en respect des bâtiments existants qui bordent ses trois côtés,; sa volumétrie s’appuie sur le gabarit du bâtiment du 63 rue de Buzenval, le plus haut et redescend vers un bâti plus bas de l’autre côté.
La particularité de la parcelle est sa faible profondeur : alignée sur la rue, sa façade principale a une orientation est / nord-est, peu favo¬rable à l’ensoleillement. Afin de tirer parti au maximum de cette problématique, la façade sur rue se creuse pour ménager une cour et offrir une face sud qui fait entrer le soleil et la lumière naturelle dans les logements.
Pour la même raison, à l’angle sud-ouest de la parcelle, une cour/jardin est créée dans le prolongement de la cour de la parcelle voisine. Elle ménage ainsi la respiration de cette dernière tout en offrant des baies ensoleillées aux logements, notamment dans les séjours traversant, et apporte de la lumière naturelle aux pièces d’eaux, qui ont toutes une fenêtre !
Enfin, dans ce même souci de respect du bâti voisin, un léger retrait est ménagé dans la façade rue, au niveau du retour du mur rideau du centre Ken Saro Wiwa afin de préserver cette vue existante.Ces choix bioclimatiques organisent les espaces : la cour devient l’espace central du projet, un lieu incontournable dans la résidence : tout à la fois passage d’entrée des locataires et prolongement extérieur de l’espace associatif du rez-de-chaussée. L’alignement sur rue est maintenu par un filet métallique tendu entre les 2 façades sur lequel grimpent des clématites. Le végétal joue alors le rôle de filtre entre la cour d’entrée, espace de rencontre et de tranquillité, et l’espace public, plus dynamique et intense. En retrait de la rue, au calme, des balcons filant ouvrent les colocations sur cet espace semi privé enrichi par l’apport du végétal.
La parcelle, qui dans sa forme s’ouvre sur l’espace public, accueille au rez-de-chaussée un café associatif, la « Marteauthèque », qui s’ouvre sur le quartier et sur la ville : la configuration de la parcelle, le choix de volumétrie qui en découle et les choix de programme sont ainsi fortement liés.
.

Maitre d’Ouvrage: HABITAT ET HUMANISME

Concours

En collaboration avec Camille MORVAN, Architecte.